AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Ven 3 Juin - 9:33

~Carte d'identité~

Nom :Rhodes
Prénom(s) : Tsilla, Jenna
Surnom: Eclipse
Age : 26 Y.O
Sexualité: Hétérosexuelle
Profession: de Pirate
Ville/Île D'origine: Inconnue
Pouvoir Dont Vous Rêvez: Marionnettisme

Rêve: Continuer à m’amuser, rire, boire et voguer sur les flots impétueux des mers. Ah oui, et... oeuvrer pour la paix dans le monde (a) *balance son air de chaton à la foule en délire*

~Et le perso dans tout ça ? ~


Liens Avec D'autres Personnages :
    Aucun pour le moment, mais je suis trèstrèstrèstrèstrèstrèstrèstrès ouverte (a)

Psychologie du personnage :
    Je suis une véritable peste. Calme et réservée ? Non, moi, je fonce tête baissée. Je dis ce que je pense, et… regrette ensuite. Quoi qu’il est plutôt rare que je regrette. Ce qui est dit est dit, dans la majorité des cas; vous le pensez. Je suis une fêtarde. Le jour, je travaille d'arrachepied tout en sautant et en gesticulant un peu partout, et le soir venu... je bois, drague, danse, rigole, déblatère des obscénités et joue des hanches. La musique me fait bouillonner; littéralement. Elle me fait vibrer; Elle parvient même à me faire chanter; à condition d’avoir préalablement quelques verres dans le nez. Puisque j'ai été pas mal chouchouter par tout un équipage étant enfant... il "m'arrive" d'être capricieuse. Sinon, je suis un petit bout d'entrain quand on me connaît bien; le sourire et l'amusement sont mon pain quotidien. Je m'efforce de voir le bon coté des choses, et fuit les pessimistes et les casseurs de fêtes.

    Je me fiche bien de ce que les autres peuvent penser de mon détestable comportement; enfin, tous sauf de mon/ma capitaine. Pourquoi ? Parce que bien souvent, il/elle est bien le/la seul(e) à ne pas me juger, et qui ait réellement chercher à scruter cette surface haïssable que je m’évertue à préserver. Mon psy appelle ça du, de la… euh, qu’est-ce qu’il a dit déjà ? Enfin, pour résumer, je me cache derrière cette carapace pour me créer une bulle, me protéger, ne pas être blessée comme j'ai pu l'être dans ma tendre enfance. Je veux cette attention que je n’ai jamais eu en agissant comme une guigne et blablabla… n’importe quoi. Quand je m’y met, je peux être particulièrement détestable; et j’en ai pleinement conscience. N’empêche, cela fait partie de mon indéniable charme. J’aime le beau, le brillant, l’unique, l’extravagant. Être comme les autres ? Très peu pour moi. Je suis impossible à recréer. Vous m’aimez, autant que vous me détestez; je suis la fille pourrie-gâtée sur qui vous pouvez vous défouler et vous délier la langue, et je remplie ce job à plein temps sans problème.

    N'empêche, si vous vous penchiez davantage sur ce que je suis réellement, peut-être découvriez-vous cette jeune femme souriante, positive, entraînante, amusante, et attentive que je suis. Mais... Nous ne sommes pas dans un monde parfait! Alors retourne à tes affaires.

Apparence :
    Je suis un pan. J’aime que l’on me regarde, que l’on me complimente. Je peux sembler bien banale, une femme parmi tant d’autres, mais méfiez-vous. Lorsque je sors mon plumage, vous pourriez vous laisser charmer. Je suis élégante, et innovatrice. Eh oui, hélas... vous ne me verrez jamais affublée d’un sac à patates. J’aime la couleur. Si le monde était terne et gris, je n’ose imaginer comment je pourrais poursuivre ma petite vie sur cette planète! Si mon passe-temps favori se concentre sur la création ma prochaine mise en scène, le second est celui de changer de tête. Mon/ma capitaine est celui/celle que je respecte le plus; la seconde, c’est brosse à cheveux. Elle me connaît, elle sait cerner mes goûts et mes envies. Bref, c’est mon bras droit. Si ma couleur naturelle est le noire, j’ai souvent passé au brun, au rouge, à l’auburn, au mauve, au miel et même, attention les yeux, au bleu. Oui, je sais… n’empêche, c’était pour une mission-caméléon, alors... et puis, pensez ce que vous voulez... j’étais à couper le souffle. Dernièrement, j’ai opté pour ma couleur naturelle. Pour ceux qui n’aurait pas suivi... le noir! Cette couleur semble donner une seconde vie à ma longue et soyeuse chevelure. Et ne vous attendez pas à me voir avec la même coupe, j’aime le changement et l’originalité; remontée, lâche, raide, bouclée, frisée, concave, couettée… Si j’aime le changement, par contre, je tiens à conserver mes cheveux longs. Pourquoi ? Il faut bien compenser ma… courte taille. Si je possède les élégantes jambes des danseuses, j’en suis totalement dépourvues de longueur; je fais 5 pieds et 2 pouces. Je suis à la limite entre le nain de jardin et l’ados pré-pubaire! Enfin, je vis avec... Pour ce qui est du reste de mon corps… euh, j’ai les yeux pers; un étrange mélange de gris et de bleus qui s’accommode avec pratiquement tout. Sinon, je possède une silhouette agréable à regarder; des traits réguliers, des hanches équilibrées, suffisamment de poitrine. Je suis bien proportionnée, et il ne me manque aucun membres. Bref, je ne suis pas une âme en peine, et je suis bien dans ma peau.

Armes/Style de Combat :
    Lorsque j’étais toute petite, j’étais raide dingue des armes à feu... enfin, surtout du bruit qu’elles faisaient. J’étais carrément fascinée par leur BANGBANG qui retentissait à travers la ville. A savoir pourquoi, je n’en ai pas la moindre idée. Pourtant, ça n’a pas fait de moi une tireuse d’élite professionnelle. Bien au contraire... Je préfère de loin utiliser la lame de mon hallebarde, ou fracasser le crâne de mes ennemis à l’aide de mon ombrelle. Bon, à première vue, je ne semble pas très dangereuse, mais je suis bien entraînée et eu le loisir d’avoir bon nombre de professeurs maîtrisant une grande panoplie d’armes blanches. Vous êtes prévenus; qui s’y frotte, s’y pique coupe. Étant femme, il serait stupide de passer à côté de la chance que m’offre mon corps afin de jouer de mes charmes. Il est judicieux d’user de toutes ses cartes, surtout lorsqu’elles sont gagnantes. Ah oui, je suis également professionnelle de l’improvisation; imprévisible et surprenante sont quelques unes de mes qualités. Je suis une espionne, tel le caméléon, je me glisse et me vautre dans les moindre recoins... avant de vous prendre par surprise.

Code :
CODE VALIDE PAR MJ



Dernière édition par Tsilla J. Rhodes le Mar 7 Juin - 12:05, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Ven 3 Juin - 9:37

Histoire :



Une poussière d'ange parmi les pirates...


« Cendre de lune, petite bulle d'écume; poussée par le vent, je brûle et je m'enrhume; entre mes dunes, reposent mes infortunes; c'est nue que j'apprends la vertu; je, je, suis libertine; je suis une catin; je je, suis si fragile; qu'on me tienne la main. Fendre la lune, baisers d'épine et de plume; bercée par le vent, je déambule; la vie est triste comme un verre de grenadine; aimer c'est pleurer quand on s'incline. Quand sur ton corps, je m'endors; je m'évapore, bébé tu dors; et, moi, j'attends l'aurore; quand de mes lèvres, tu t'enlèves; un goût amer me rappelle que je suis au ciel; cendre de lune, petite bulle d'écume... ♪ »


» T’inquiète pas chérie, on ne te fera aucun mal.
» Où sont mes parents ?
» Morts.
» Vous les avez tués ?
» Non.
» Qui alors ?

Assis derrière son énorme bureau, le capitaine ne pu s’empêcher de sourciller face aux questionnements de l’enfant. Quelle âge pouvait-elle bien avoir ? Sept ou huit ans ? Son corps en paraissait moins, et son vif esprit davantage, ce qui le laissa sceptique quant à son âge réel... Solidement attachée à sa chaise, la gamine rivaient ses prunelles félines d’une telle façon sur lui que le capitaine se demandait bien comment il allait parvenir à la dresser. Peut-être aurait-il mieux valu pour lui qu’il refuse la requête de son adjointe... faire monter cette enfant à bord était sans aucun doute la pire erreur qu’il avait faite. N’empêche... l’enfant d’un shirudo pouvait toujours se révérer utile, qui sait. Toujours aussi furibonde, la gamine lui tira une tronche qu’il aurait fait chèrement payé à l’un de ses matelots, si jamais l’un d’entre eux avait oser lui faire un tel affront... ce qui eu l’audace de faire apparaître sur les lèvres du capitaine une moue amusée.

» Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?!
» C’est moi qui devrait te passer un interrogatoire, pas l’inverse.
» J’ai le droit de savoir.
» Ici, tu n’as aucun droits.
» Et pourquoi pas ?

Le capitaine se mis à gronder, ce qui fit légèrement sursauter l’enfant. A la bonne heure! Le pirate retira de sa ceinture l’une de ces nombres lames avant de la planter dans le bois vieilli du meuble qui les séparait.

» T’es bien la fille d’un foutu Shirudo, tu te crois tout permis! Ici, je fais la loi; compris ?
» ...Message reçu.

Ces mots étaient dit avec un ton si arrogant que le capitaine sentit ses dernières réserves de patience lui céder. Ne pas s’énerver devant cette gamine, il ne devait surtout pas se défouler sur cette gamine. Merde, la voilà qui ouvrait à nouveau la bouche...

» Alors ?
» Alors ?
» Qui sont les trous d’culs qui ont tué mes parents ?

Le capitaine éclata d’un rire si puissant que les fenêtres de la riche cabine en tremblèrent. Inquiète, la vice-capitaine pénétra dans la cabine de son supérieur sans même y être conviée. Si Tsilla avait légèrement tourner la tête en sa direction; elle aurait pu aisément y lire toute la surprise qui imprégnait ses traits, et aurait-elle pu par le fait même s’apercevoir que tous les pirates qui se trouvaient sur le pont cherchaient la source de ce bruit de gorge. Le capitaine savait rire ? Comment cette jeune fille était-elle parvenue à faire rire le capitaine Fallen... celui qui ne souriait jamais. Surprise, ou plutôt déstabilisée, la gamine n’osa plus prononcer un seul mot. Elle

» Bienvenue à bord de l’Andromède, Tsilla.


________________________________________________


La jeune fille était vive et rapide. Son cerveau, telle une éponge, assimilait ce que tous et chacun pouvait lui apprendre. Dotée d’une riche curiosité, elle posait des questions pertinentes et concises; choses qui ne faisaient qu’amadouer les pirates qu’elle dérangeait dans leurs corvées. Bientôt, on eu plus à la mettre en éternelle surveillance. Tsilla faisait désormais partie du décors. Seul ennui? Elle traînait dans les pattes de l’équipage. Et, à la grande surprise de ce dernier, la demoiselle se proposa d’elle-même afin de vaquer à diverses corvées. Puisqu’elle s’ennuyait, et ne demandait qu’à faire sa part; pourquoi ne pas la laisser se rendre utile, se dit le capitaine. Elle se mis à nettoyer et brosser le pont, préparer à dîner, faire l’inventaire... il lui arrivait même de soigner à l’occasion quelques pirates victimes d’échardes, plaies et petites fractures. Bientôt, sans même s’en rendre compte, la jeune fille devint un membre de l’équipage. Plus surprenant encore, cela ne semblait pas la dégoûter outre mesure. Lorsque le navire accostait sur dieu-sait-quelle île, Tsilla se contentait de s’asseoir sur un baril et d’observer les pirates oeuvrer. Si au départ la vice-capitaine veillait à ce qu’elle reste sous haute surveillance, rapidement comprit-elle que la gamine n’avait pas plus l’envie de rester sur le navire que de le quitter. Et où serait-elle aller ? Sans père, ni mère, elle ne savait plus vers qui se tourner. Tout ce qu’il lui restait s’était ce navire et son armée...

Oh, suis-je bête! Qu’est-il donc arrivé aux parents de la belle et douce Tsilla ? Comble de malchance, il fallu qu’une guerre entre quelques Shirudo et pirates se déclare devant le porche de sa maison. Évidemment, en bon Shirudo, son père ne pu s’empêcher de se lancer dans cette guerre enclenchée... et son corps fut-il transpercé par l’un de ses alliés. Quelle erreur monumentale provenant d’un petit débutant. Cette jeune recrue Shirudos n’avait su distinguer l’ami de l’ennemi qui s’élançait vers lui. Trop absorbé par l’horreur de la situation, ce dernier ne s'aperçut que trop tard qu’en traversant le corps de cette vie innocente, la balle s’était logée dans un baril d’alcool et qu’un pirate y vit la meilleure occasion pour en finir une bonne fois pour toute avec ces Shirudo. Malencontreux accident qui laisse un bain de sang derrière lui, de même qu’une jeune orpheline. Une orpheline larmoyante qui assiste, tel un pantin sans marionnettiste, au piètre résultat de cette guerre façonnée de sang et de souffrances.

Cette petite guerre terminée, voilà que tous s’apprêtent à remonter, lorsque... Tien, tien, n’est-ce pas un corps d’enfant couché sur la neige ensanglantée ? La vice capitaine ne pu s’empêcher de laisser s’envoler un soupir de tristesse en voyant ce petit corps sans vie. Quarantaine sonnante, elle savait pertinemment qu’elle n’aurait jamais d’enfant, mais... car, il y a toujours un mais; l’idée d’en avoir un ne l’avait jamais quitté. Allez savoir pourquoi, Crystel ne pu s’empêcher d’approcher le petit corps déjà recouvert d’une fine pellicule de neige. Quel dommage, quelle adorable enfant. Ses fins doigts vinrent caresser la douce chevelure d'ébène, tandis que ces prunelles d'émeraudes observaient les fins traits de la petite bouille. Ne venait-elle pas de bouger, de respirer ? Cette seule idée fit germer quelques graines d’espoir en l’esprit de la belle pirate. La vice-capitaine souleva le chétif corps de la gamine et s’empressa de rejoindre quelques larbins, les enjoignant... ou plutôt leur ordonnant de retirer leur chemise afin d’en couvrir le froid corps de l’enfant. Mis à part le vent qui la gelait jusqu’aux os, ne semblait-elle pas blessée. Alors, d’où venait tout ce sang qui recouvrait sa peau et ses maigres vêtements. Était-ce celui de son sauveur, celui ou celle qui l’avait sorti de la maison regorgeant de flammes avant de la déposer sur la neige ? Une mère héroïque qui avait sauver la vie de son enfant, et tenter d’aller récupérer les autres ? De cela, n’en sauraient-ils jamais la réponse...


________________________________________________


Le capitaine se garda bien de raconter l’histoire en son entier. Ce dernier préférait de loin qu’elle croit que les seuls malfaiteurs de l’histoire soit les Shirudos, ainsi se la mettait-il entièrement dans la poche. Car, oui, la petite Tsilla devint rapidement bien utile. Avec sa peau de nacre, sa longue chevelure d’ébène, et son adorable visage devint-elle rapidement une espionne redoutable. Elle savait si aisément charmer son entourage, qu’aussitôt se les mettait-elle dans la poche. Plus les années passèrent et plus sa beauté ne fit que fleurir. Ne croyez pas que la demoiselle était parfaite. Non, des femmes la surpassait en beauté... mais ne possédaient toutes ses atouts de sirènes. Était-ce dû à ses 5’’ 2’, le doux timbre de sa voix, ses félines prunelles, ou à son magnétisme? Peut-être importe. Tout ce qu’il escomptait pour le capitaine, c’était qu’elle accomplisse les missions qu’il lui octroyait. A bord, Tsilla appris de chacun des membres de l’équipage bien des astuces et tout autres talents. Le premier fut celui de savoir tirer profit des dagues. Dagues qu’il était si aisé à camoufler contre ses cuisses dans les plis de ses robes. Ombrelle qu’elle reçu en cadeau de son capitaine afin de mieux attirer et esclandre les pervertis. Une hallebarde à double tranchant, quoique lourde pour sa petite taille, savait garder l’ennemi à distance suffisante avant qu’elle ne prenne les devant pour mieux l’abattre. Oui, Tsilla devint une bonne graine de pirate. D’ailleurs, cette dernière devint gâtée... tant et si bien de l’équipage, que sa tête de mule ne fit que s’accroître davantage. Qui l’eût-il cru?...


________________________________________________


» A ce que je peux voir... on s’est encore mal compris.

Le corps recouvert d’ecchymoses et de sang, balafré et les fémurs fracturés, le Shirudo était dans un bien piètre état. Cela n’empêcha pourtant pas Tsilla de lui mettre un coup de botte bien placé dans sa fracture déjà largement ouverte, avant de lui hurler aux tympans.

» OÙ LE RESTE DE TON ÉQUIPE!?
» V... va t’faire fou... foutre!
» Répond, où je laisse mes amis faire à nouveau joujou avec toi... Comme tu peux le constater, ils adorent jouer, et tout particulièrement prendre leur temps. A ta place, j’y songerais encore deux fois avant de me répondre stupidement...
» Tu cr...crois que ça me-me-me fait peur ?
» Non, et ça commence à être plutôt agaçant...

Les mains sur les hanches, la demoiselle à la bouille d’ange se redressa rageusement tout en attendant une réponse qui pourtant ne venait pas. Ce qui ne fit qu’irriter davantage la belle pirate.

» Alors ?

Toujours aucun son. D’ailleurs, elle n’aurait su dire si ce crétin de Shirudo avait encore la force de parler. Néanmoins se disait-elle que lorsque l’on craignait pour sa vie, l’on parvenait à en extraire une once d’énergie... mais voilà qu’elle n’avait plus la patience d’attendre après lui. Tant pis, elle laisserait le capitaine gérer la suite de l’interview. Ras le bol de lui tomber dessus, elle commençait à s’ennuyer à en mourir...

» Bordel! Tu me fais perdre mon temps. Les gars! Amusez-vous, mais laissez-en assez pour qu’on puisse le rapiécer...

Sans même jeter l’once d’un dernier regard sur la pauvre bête ensanglantée, Tsilla remonta sur le pont du navire tout en pestant activement.

» Merde!...
» Vodka ?

Accouder à la barde, le capitaine l’invitait à l’y rejoindre une large bouteille d’alcool à la main. Le seul père dont elle avait le souvenir. Ce navire était sa seule maison, son équipage son unique famille. Et pourtant...

» Rahhh !... On accoste dans une trentaine de minutes ?
» Pourquoi t’évertuer à poser des questions quand tu connais déjà les réponses.
» J’réembarquerai pas Fallen.
» Je sais...

C’était inévitable. Depuis la mort de Crystel, plus rien n’était pareil. Son décès laissait un trou béant au sein de l’équipage. Tsilla étouffait, rageait et pestait toujours davantage. Elle tournait et vrillait tel un lion en cage. Le capitaine sentait la venue de son départ depuis un moment déjà, seulement, y apposer les mots était plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Ce pourquoi ce contenta-t-il de changer de sujet.

» T’a réussi à lui tirer les verres du nez ?
» Nooope! Et, j’te laisse ce qu’il restera du Shirudo.
» Sympa de me laisser tes ordures...

Ils gardèrent le silence pendant une bonne vingtaine de minutes. Pendant ce temps, l’équipage s’apprêtait à faire accoster l’immense navire. L’équipage fut-il étonné de voir ses deux êtres au tempérament de feu être si calmes aux abords l’île de Xum. Île qui les rendait habituellement si versatile... et impossible à supporter. Non, aujourd’hui, tout deux restaient côte à côte à profiter de ce trop bref moment. Ce n’était pas un adieu, non, ce n’était qu’un aurevoir. Du moins était-ce ce que chacun se disaient-ils intérieurement...

» Ne vois pas trop loin, tu finiras par t’y brûler les ailes...
» Parce que tu crois que je suis un ange ?
» Un bon Capitaine connaît mieux que quiconque les membres de son équipage, n’oublie jamais ça. Et, fait gaffe aux Shirudos et aux démons... tournent leur le dos une fois et ils te le feront regretter jusqu’à la fin de tes jours.

Comme si elle ne le savait pas... mais, les conseils du capitaine lui firent chaud au coeur. Tsilla posa ses lèvres contre la joue rèche et barbue du capitaine avant de poser ses félines prunelles en son regard gris.

» Il faudrait d’abord qu’ils réussissent à m’attraper avant que j’les bouffe...


________________________________________________


Il faisait chaud, si chaud que la jeune femme se demandait s'il lui était possible d'entrer en combustion spontanée. Une bouteille de vodka à la main, cette dernière virevoltait au gré des coups de hanches de la belle demoiselle. La musique la faisait vibrer. Chaque parcelle de son corps réclamait le rythme que lui imposait la musique. Telle une vile panthère, elle se faufilait entre les corps couverts de sueur, sentant encore la mer et la chaire à canon. Les longues mèches bouclées de sa chevelure de charbon caressaient sa peau de nacre, berçant d'illusions son réel statut de pirate. Que faisait une demoiselle aux allures de princesses parmi ces loups de mer ? Il se trouva que l'un d'entre eux connaissait la réponse. Tandis que la pirate aux allures d'ange franchissait les derniers mètres qui la séparait de sa prochaine bouteille de vodka, de lourdes mains vinrent chercher ses hanches afin de les caler contre le bas ventre d'un corps costaud et bien ferme. Les sens embrumés par l'alcool, le plaisir, et le désir, Tsilla ne réalisa pas sur le coup quel était le pirate qui l'enserrait fermement contre lui, jusqu'à ce que ce dernier n'ouvre la bouche...

» Sa faisait longtemps Tsilla...

Un sourire empreint sur les lèvres, la belle demoiselle se tortilla tant et si bien entre ses lourdes mains qu'elle parvint à lui faire face en moins de deux. Quel surprise...

» Ô mon capitaine, sur ton navire, n'y a-t-il pas de femmes pour te sustenter ?
» Pas des comme toi en tout cas.

Tsilla ne pu s'empêcher de ricaner tandis qu'elle se hissait sur la pointe des pieds afin de mieux lui mordiller le lobe de l'oreille, tandis que le pirate s'affairait déjà au renflement de sa poitrine de ses grandes pattes. Elle avait rencontré ce pirate voilà bien une ou deux années déjà, et semblait-il qu’elle lui ait laissé quelques bons vieux souvenirs, car ce dernier s’amusait clairement à la chasser tel le ferait le chat de la souris, alors qu’elle se plaisait à lui échapper de toutes les manières possibles.

» Sa te dirait de m'accompagner ?
» Ça dépend. Te sens-tu capable de me dompter ?
» Peut-être qui sait.
» Des informations intéressantes ?
» Seulement quand on en aura fini...
» Si tu veux tirer profit de ce corps cette nuit, c’est moi qui impose les règles Law...

Elle le sentit résister l’ombre d’une seconde, avant que ces mains ne reprennent le massage de son abdomen et de ses généreuses hanches tandis qu’elles battaient toujours au rythme effréné de la musique. Un sourire apparut alors sur les lèvres du pirate, et ainsi sut-elle qu’elle avait largement remporter la mise.

» Alors ?
» Plusieurs navires ont accostés sur l’île et cherche de nouveaux membres à leur équipage. J’ai de bons contacts... si tu veux, je te les présente.
» Hmmm... Ce ne sont pas les informations que j’attendais, mais ce n’est pas plus mal.
» Alors ?
» Tu crois que je vais m’allonger sur la piste ? Pourquoi ne me ferais-tu pas plutôt visiter ton navire beau capitaine ?

D’un solide coup de rein lui échappa-t-elle et prit-elle aussitôt la poudre d’escampette, un vil pirate sur les talons. Tandis que tout deux s’éloignaient au pas de course, un rire se fit écho en ville. Deux individus à moitié nus se couraient après tels le feraient deux gamins écervelés. Étrangement, personne ne pu vraiment dire avec certitude qui courait après qui...



Dernière édition par Tsilla J. Rhodes le Mar 7 Juin - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Ven 3 Juin - 9:38

Test Rp (minimum de 20 lignes) :



» C’est du paprika.
» Du safran.
» Du paprika.
» Et moi, je te dis, dis, et redis que c’est du safran.
» Hey, Jeb, qu’est-ce que t’as mis dans ton omelette ?
» Des oeufs.
» ... a part les oeufs.
» Du chorizo et du safran.
» AHAH!!
» ... fait chier.

La nuit était bien avancée, et l’auberge complètement vide. Ne restait plus que ces deux pirates et le cuisinier appuyés au bar du petit établissement. Law et Tsilla avaient eu une journée bien remplie de batailles et de fuites avant d’avoir l’opportunité de se cacher dans cette petite auberge. Le proprio étant un bon ami du capitaine qui l’accompagnait la belle pirate avait bien eu de la chance dans sa malchance, sinon aurait-elle dû tâcher d’usurper l’identité d’une simple habitante afin de passer incognito... Comment s’étaient-ils rencontrés ? Simple hasard... Tandis que la demoiselle se faisait passer pour une dame éplorée auprès d’un vieil ennemi de l’Andromède, Law décida de la prendre en otage en pleine rue afin de se débarrasser de ses poursuivants... deux shirudos qui pointèrent aussitôt leurs armes sur eux deux. Afin de faire plus réaliste, Tsilla se mise à hurler tel que l’aurait si bien fait ces petites gourdes, tout en suppliant d’épargner sa pauvre existence. Seul bémol, le capitaine se mis à la secouer comme un prunier afin de la faire taire, chose qui fit tomber... sa perruque. Celui qu’elle tentait tout juste d'entourlouper la reconnu et...

» PIRATES!!

... hurla-t-il aussitôt. Deux pirates d’un seul coup, quel chance inouï. Les yeux équarquillés, Law l'observa l'ombre d'une seconde. Jamais n'aurait-il pu prévoir que cette demoiselle était dans son camp... Ils ne leur en fallut guère plus pour déguerpir, et tâcher de se fondre dans la masse, afin de mieux se vautrer et de toucher de leurs lames et leurs balles leurs poursuivants. Après de multiples heures, les deux pirates parvinrent-ils enfin à rejoindre une petite auberge appartenant à un ami de longue date du capitaine. Après s’être bien repus, les deux pirates prirent possession de leur chambre et profitèrent de la situation afin de se repaître l’un de l’autre avant de tomber dans un sommeil profond. Et... nous voici à nouveau devant cette omelette composée de chorizo et de safran. La nuit serait bien efficace afin de déguerpir, ce pourquoi le capitaine monta-t-il à l’étage afin d’aller chercher ses armes. Alors que Tsilla prenait son hallebarde, et veillait à la présence des lames camouflées sous ses jupes, la porte s’ouvrit à la volée laissant alors deux shirudos au visage écarlate apparaître devant ses prunelles grisées. Merde... ils les cherchaient encore à travers la ville ? ... Aussitôt, Tsilla leur fit un énorme sourire tout en papillonnant des yeux.

» Garde tes petits yeux de chaton pour le gardien de ta geôle, pirate!
» Dommage, passons à la seconde option...

Rapide et précise, sans même leur permettre d’assimiler les mots qu’elle venait de prononcer, Tsilla monta sur le bar pour mieux botter la cafetière emplit de café sur leur petite escouade. La pirate sorti aux pas de course de l’auberge avant de fondre dans la première ruelle longeant le petit bâtiment. Seul problème, l’un d’eux fut aussi prompt qu’elle et tâcha-t-il d’ignorer toute la souffrance que pouvait lui prodiguer cette vive douleur qui lui défigurait la surface gauche du visage, et la poursuivit. Tandis qu’elle prenait une nouvelle ruelle une grosse patte vint empoigner la cheville de la demoiselle, et PAN la tête de la belle pirate heurta la pierre du chemin. Et VLAN, un poignard perça-t-il la peau de sa hanche avant de lui heurter le bassin. Un hurlement de douleur provenant de la demoiselle suivit aussitôt un coup de poing bien placé contre sa maxillaire, et...

» Oui, j’aime bien cette seconde option...
» RAHHHAHHHHH !!...

Le Shirudo enserra davantage sa prise et tourna la lame afin de mieux ouvrir la plaie. Les yeux exorbités, il semblait trouvé bien jouissif de la voir autant souffrir... retour bien mérité pour une brûlure de café...

» Alors, ça fait mal ?

Tsilla se contenta-t-elle de serrer les dents, mais la douleur était tout simplement insupportable. Les larmes noyèrent ses prunelles grisées de bleu, tandis que le Shirudo éclatait de rire. Salaud, elle allait vraiment lui faire payer et pas plus tard que maintenant. Sa botte se mis à chercher son arme et bientôt put-elle parvenir à la toucher.

» Oui, hein!?
» J... je... suis dé.. désolée...
» Trop tard pou...

Un bon coup de talon sur la hampe de son arme et la pirate put-elle l’effleurer de ses doigts, l’agripper et mieux lui mettre la lame entre les deux yeux. La moitié de son visage disparu, n’y laissant plus qu’un amas de cervelle... aspergeant au passage de sang et de matière grise la demoiselle toujours étalée au sol et en bien mauvais état.

» Bordel...

Cette voix lui rappelait celle de quelqu’un, mais de qui... elle n’aurait pu exactement le dire. Law apparu devant ses yeux et poussa le corps sans vie du shirudo de sa pauvre personne. Le capitaine retira le poignard de son bassin ce qui arracha un vif hurlement de douleur que le pirate su rapidement enterrer de son immense main. Les larmes roulèrent sur les joues devenues blêmes de Tsilla tandis que ces fines mains pressaient la plaie d’où s’écoulait un flot de sang. Quoi que peut délicat depuis son arrivé, Law eut-il néanmoins l’élégance de retirer sa ceinture pour mieux la ceindre autour de la minuscule taille de la demoiselle. Leur regard se croisèrent et avant même qu’elle n’eut le temps d’émettre un cri de protestation, le pirate sera si fort la latte de cuir que Tsilla cru qu’elle allait perdre conscience s'il ne l’avait cinglé d’une bonne gifle. Ses entrailles brûlaient, se déchiraient, se tordaient... l’un de ses reins avait sans doute été touché. Il lui fallait un médecin et tout de suite. Sinon, son corps allait s’intoxiquer...

» Je vais... je vais...
» Non.

Le capitaine la redressa brusquement et la mis sur son dos. A chacun de ses pas, Tsilla avait envie d’hurler, mais se contenta-t-elle de maudire celui qui avait été l’amant d’une nuit, plutôt que d’ameuter une nouvelle brigade dans le coin.

» Sacré carnage!

Le rire du pirate se fit entendre en un léger écho contre les murs de briques de la sombre ruelle, tandis qu’il veillait à resserrer légèrement sa prise sur la demoiselle qui vacillait dangereusement sur son dos.

» T’as eu les yeux plus gros que la panse. Tu t’es frottée à du gros calibre. Tu peux te compter chanceuse d’être encore en vie.
» Je vais devo... devoir, m’entraîner plus... plus fort...

Le capitaine se contenta d’ignorer ce qu’elle venait de dire et poursuivit sur une toute autre lancée;

» Ca nous donne largement le temps de filer, mais vaut mieux ne pas traîner. On t’attend quelque part ?
» Sur le flanc ouest... enfin, si... si, ils y sont tou.. toujours...
» Laissez traîner un chaton sauvage comme toi derrière, tu rigoles ?

Elle lui aurait arraché la langue si elle l’aurait pu, mais faible comme elle l’était, valait mieux rester sage et... il avait la bonne grâce de la transporter jusqu’à destination, alors...

» Crétin...
» Idiote.


Dernière édition par Tsilla J. Rhodes le Lun 13 Juin - 3:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenn Cooper-Johnson
Pirate Légendaire


Messages : 523
Date d'inscription : 27/10/2010
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
99/100  (99/100)
Pouvoir: Kaizo Des Esprits/Poussée de l'éléphant
Maîtrise/Kaizo:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Ven 3 Juin - 23:48

Bienvenue parmi nous belle Pirate !

En espérant que tu fasse partie de mon bateau /PAN/
(Ben quoi je fais juste de la pub xD)

Bref, j'espère que tu t'amusera bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Du Jeu
Admin


Messages : 126
Date d'inscription : 08/08/2010
Emploi : Maître tout Puissant!

Yoho !
Niveau:
500/500  (500/500)
Pouvoir: Tous
Maîtrise/Kaizo:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Dim 12 Juin - 23:18

Terminée ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaizokuban.forumactif.com
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Lun 13 Juin - 2:42


Oui, terminé. Désolée, j'ai eu quelques contretemps =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Du Jeu
Admin


Messages : 126
Date d'inscription : 08/08/2010
Emploi : Maître tout Puissant!

Yoho !
Niveau:
500/500  (500/500)
Pouvoir: Tous
Maîtrise/Kaizo:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Lun 13 Juin - 4:03

Que Dire à Part fiche parfaite ?
Niveau 20 Pirate
Maîtrise de Ton Style 2/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaizokuban.forumactif.com
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Lun 13 Juin - 4:08

Mercii (a) !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Mer 15 Juin - 22:30

Mmmh, Tsilla, ma proposition pour intégrer mon navire est toujours valable ^^ J'ai un bon poste à t'offrir si tu veux toujours =)
Revenir en haut Aller en bas
Shin Kagutsuti
Admin/ Pirate Légendaire


Messages : 136
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 48
Localisation : Sur Les Eaux
Emploi : Pirate !

Yoho !
Niveau:
100/100  (100/100)
Pouvoir: Maîtrise du Feu Épée Ares
Maîtrise/Kaizo:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Jeu 16 Juin - 1:57

Moi j'invite aussi (tant qu'à faire :p)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenn Cooper-Johnson
Pirate Légendaire


Messages : 523
Date d'inscription : 27/10/2010
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
99/100  (99/100)
Pouvoir: Kaizo Des Esprits/Poussée de l'éléphant
Maîtrise/Kaizo:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Jeu 16 Juin - 2:16

Hum ... ben ... je suis alors xD
Surtout que je l'avais proposer au tout début aussi !

Mais c'est pas bien, je flood là !
Pas taper xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsilla J. Rhodes
Pirates


Messages : 574
Date d'inscription : 01/06/2011
Emploi : Pirate

Yoho !
Niveau:
20/100  (20/100)
Pouvoir:
Maîtrise/Kaizo:
2/5  (2/5)

MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   Jeu 16 Juin - 11:06


A moi de flooder... quoi que c'est ma fiche, donc si je répond et écrit ce que je veux... est-ce que ça peut être considérer comme du flood... Suspect ?!

Bref, RAHHH ! Je ne sais pas quoi répondre... et encore moins décider XD Le problème c'est que... vous êtes tous SUPERS, et vous offrez au personnage plein de possibilités différentes... Le problème c'est que si je refuse la proposition de Hurri, je vais m'en vouloir; Shin, parce que... c'est Shin ; Elenn, parce que c'est la premiere à me l'avoir proposée.

Rahhh !... XD Bon, vu que je veux pas laisser traîner... et que sinon je ne serai pas décidée avant 2012, je choisis... je choisis... *Pause*

Edit; Shin. Parce qu'après avoir lu le caractère de chacun, je crois que c'est le seul qui pourrait parvenir à tempérer le personnage... XD

MAIIISS, je veux ... ou du moins exige des liens VIP avec chacun d'entre vous o// ♥ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle a l'ivresse de la vodka ϟ La folie de la tequila
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perfection existe-t-elle ?
» Une guilde de ce genre existe-t-elle déjà ?
» Vodka-Bambou futur panda eau/terre?
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» L'atomiswave vaut-elle le coup?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaizokuban :: ※Le Début Et L'Univers [HRP~RP]※ :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: